Boutique Biologiquement.comLa silice de prêle bio

  Posté par silicium       Laisser un commentaire
[Total : 9    Moyenne : 3.4/5]

La silice est un composant essentiel de toute matière vivante ou minérale.

o Elle assure la croissance, o Elle est l’élément indispensable aux tissus de soutien comme les tendons et les cartilages.

o Elle assure la fermeté de la peau en entrant dans la composition de l’élastine et du collagène

o Elle permet à l’os de fixer le calcium assurant ainsi sa solidité et sa dureté.

Hélas, la silice est devenue rare dans notre alimentation courante en raison de l’utilisation massive des engrais chimiques qui rendent les plantes cultivées si carencées qu’elles ont maintenant du mal à se tenir debout !

QUAND LA SILICE VIENT AU SECOURS DU CALCIUM
Beaucoup croient que les produits laitiers sont la meilleure source de calcium, alors qu’au contraire, ils bloquent le métabolisme de celui-ci. Il n’y a des problèmes de décalcification osseuse, de mastose, d’arthrose invalidante que dans les pays à grande consommation laitière. Personnellement, il y a 20 ans que je ne consomme plus de produits laitiers sauf un peu de fromage de chèvre et de brebis (fermentés et donc transformés par des bactéries) ; or je n’ai aucun problème de calcium.
J’en profite pour rappeler une fois de plus les vieilles expériences de Kervran (Bretagne) qui élevant des poules sur un sol 100% granitique (silice) s’étonnait que celles-ci lui donnent chaque jour des œufs avec une belle coquille en calcaire. Comment se fait-il qu’aucun scientifique officiel ne se soit posé la question (ou n’ait été autorisé à se la poser…). En fait, on appelle cela un phénomène de « transmutation à basse énergie ». Oui, ce qu’un cyclotron coûtant des milliards d’euros et qui utiliserait des centaines de mégawatts pour faire cela, une poule le fait. !

La silice de prêle bio
La silice de prêle bio

PROPRIETES CURATIVES GENERALES DE LA SILICE
La carence en silicium ralentit tous les métabolismes. Les problèmes rencontrés par les sujets âgés sont en fait souvent identiques à ceux des sujets carencés en silicium. La silice de prêle est d’une aide importante en cas de : • Baisse de l’immunité • Fragilité osseuse • Artériosclérose • Hypercholestérolémie • Sensibilité des articulations et des tendons • Raideur articulaire et musculaire • Baisse des capacités cognitives et cérébrales • Perte d’élasticité et de fermeté cutanée • Troubles de la cicatrisation, ulcères chroniques et escarres • Cheveux et ongles fragiles • Oedèmes : tous et des jambes en particulier • Troubles de l’élimination

Le gel de silicium est particulièrement efficace pour les muscles, tendons et articulations car la silice a l’extraordinaire capacité de traverser la peau avec des effets quasiment instantanés.
A savoir aussi que le silicium intervient dans les réactions chimiques liées AU ZINC, AU FER ET AU CUIVRE.
Enfin le silicium permet notamment l’élimination de l’aluminium par le rein, les dépôts d’aluminium ce qui peut être intéressant dans les myofaciites à macrophages.

LA SILICE OUI, MAIS SOUS QUELLE FORME ?
Tout le monde a actuellement besoin de silice, sous quelque forme que ce soit :
Homéopathique (silicea) en sel Schüssler 6 DH ou 12 CH gouttes – 25 gtts 3 fois/ j
Colloïdale (Dissolvurol) – 50 gtts après 2 repas
Teinture mère (de plante sèche) – 50 gtts 2 fois/ jour
Alcoolature (de plante fraîche) – 50 gtts 2 fois/ jour
Dite organique (mais de synthèse : G5 et autres) – 2 dosettes / jour
Décoction – 40 g / l – tremper 8 h (1 nuit) – bouillir 10 min – infuser 15 min – filtrer – compléter d’eau à 1 litre – 4 tasses froides / jour pendant 3 semaines. Garder au frigo.
Gélules de poudre – que je ne conseille pas, la quantité de principe actif étant négligeable. En efficacité, j’opte pour la décoction que j’ai beaucoup utilisée. Inconvénients : la préparation assez laborieuse et le goût amer peu séduisant de la tisane. Jusqu’ici, je ne disposais pas de mieux. Mais voici qu’est arrivée la SILICE DE PRELE au goût agréable et de grande qualité.

LA PRELE EN PARTICULIER
Elle est également appelée « queue de cheval » probablement du fait de ses vertus revitalisantes. La prêle est une des plantes les plus riches en silicium, 15 à 20%. Elle contient également de la vitamine C et des flavonoïdes (0.2 à 0.9 %) aux vertus anti-oxydantes bien connues.

DETAILS SUR LES INDICATIONS DE LA SILICE DE PRÊLE

– Au niveau osseux.
L’absorption et la fixation du calcium nécessitent la présence de silicium. Les fractures consolident beaucoup plus vite par l’apport de silicium. La reminéralisation des os fragiles est beaucoup plus rapide avec absorption du silicium

Au niveau cutané :
Le silicium joue un rôle primordial dans la structure du tissu conjonctif qui assure la fermeté de la peau. Il est indispensable à la synthèse de l’élastine qui assure l’élasticité de la peau. Il s’oppose à l’action de l’élastase, enzyme qui détruit l’élastine et dégrade la qualité de la peau.

Chez le sportif :
Sauf alimentation particulièrement équilibrée, le sportif présente les mêmes carences que le sujet sédentaire.

Au niveau des tendons et des cartilages :
Le silicium intervient dans la synthèse du collagène, un des principaux constituants des tendons qui en assurent la fermeté et dans la synthèse des protéoglycanes qui contribuent de manière importante dans la structure des cartilages en association avec le collagène Il y a donc avantage à prendre de la silice ce qui se révélera particulièrement bénéfique dans les fonctions de détoxification hépatique et rénale et dans la transmission de l’influx nerveux. De nombreux troubles articulaires sont corrélés à une perte en silicium et sont améliorés par une supplémentation en silicium.

Au niveau artériel :
L’élasticité des parois, dont l’importance est fondamentale est assurée par l’élastine (la paroi aortique contient 40% d’élastine) dont la synthèse et le maintien nécessitent la présence de silicium. La présence ou la carence en silicium joue un rôle important dans la survenue des troubles vasculaires

Action sur le métabolisme du cholestérol :
L’action de régulation du silicium sur le métabolisme du cholestérol est démontrée (30).

Silicium et immunité :
Le rôle du silicium dans le maintien de l’immunité et les effets de sa carence sur la baisse de l’immunité sont démontrées.

Silicium et prolifération cellulaire anarchique :
Le rôle du silicium dans la régulation des proliférations malignes ou bénignes a été démontré

Silicium et inflammations :
Le silicium a des vertus anti inflammatoires et antalgiques démontrées notamment au niveau des tendons et au niveau articulaire.

Silicium et performances cérébrales :
Le Professeur Rocard expliquait que le silicium servait à transmettre l’information au niveau des fibres nerveuses. L’amélioration des performances cognitives par la prise de boissons chargées en silice a été démontrée. Carlisle, chercheur à l’UCLA, a montré la corrélation entre carences en silicium et maladie d’Alzheimer.

Ongles et cheveux :
L’effet bénéfique de la silice est démontré et reconnu depuis longtemps.
L’action anti-oedémateuse et drainante par soutien des fonctions rénales, fait que le silicium est un excellent adjuvant des cures d’amaigrissement.

L’étude Uthus et Seaborn en 1996 a montré que les besoins journaliers sont de 5 à 6 mg par jour au niveau cellulaire. Compte tenu de son degré d’assimilation par l’organisme, il est utile de prendre une quantité plus importante, aussi la prise quotidienne recommandée par l’AFSSA est de 20mg par jour.

La SILICE DE PRELE a l’avantage d’être d’origine végétale et par conséquent fortement biodisponible, c’est-à-dire qu’elle est absorbée et utilisée en grandes proportions par l’organisme. La concentration est de 8400 mg/l d’extrait de prêle naturellement riche en silicium soit 600 mg/l de silice biodisponible.
www.silicium-bio.com le site officiel du silicium bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *