[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le silicium organique vous connaissez ? Il se trouve un peu partout dans le corps humain et notamment à l’intérieur de nos organes, ainsi que la peau, les ongles, les cheveux, l’émail dentaire…

Je n’aime pas les exposés trop “scolaires”, ne voulant pas vous imposer…. (enfin en fait je n’impose rien, c’est vous qui décidez de la lecture ou pas de ces textes !), mais je me dois de vous expliquer le plus brièvement possible et d’une manière je l’espère pas trop rédhibitoire certaines vertus et bienfaits de ce produit qui fait partie de mon environnement et pour lequel mon corps en sera durant de nombreuses années reconnaissant.

Donc, voici ce qui sort du chaudron :

C’est surtout l’un des constituants du “tissu” fibreux qui protège nos organes, nos muscles, entre autres… Le cartilage, le tissu osseux, le tissu vasculaire (sang) sont aussi des tissus corporels pour faire simple.

Mais il ne faut pas que j’oublie de préciser également qu’il joue un rôle très important dans la résistance aux agressions.

Le silicium existe en présence importante dans le sol et son rôle est essentiel dans le règne végétal. Il est un acteur vital du vivant.

Il agit sur ces divers plans :

– Os et cartilages : Il permet leur régénération et aide à la fixation du calcium, ce qui n’est pas un procédé aisé en y regardant de plus près.

– Muscles : Il assure leur souplesse, leur mobilité.

– Processus vasculaire : Il assure la tonicité des vaisseaux.

– L’épiderme : Il facilite sa régénération. Il permet au collagène et aux fibres élastiques de maintenir leurs fonctions et s’oppose à leur dégradation.

– Sur le plan immunitaire : C’est le chef, qui coordonne ce plan. Il envoie”l’ordre” de fabrication d’anticorps.

Et là on arrive après toutes ces éloges, a une réalité qui est propre au corps humain : ce merveilleux “capital” s’amenuise et s’effrite au fil des années.
Le silicium n’est pas stocké dans le corps ; il est intimement lié à nos apports quotidiens. Si l’on prend en considération que les sorties sont en général supérieures aux entrées, nous nous retrouvons assez régulièrement appauvris de cette substance.

On trouve le silicium notamment dans l’oignon, les céréales, les fibres alimentaires, mais leur raffinement à outrance élimine les parties les plus riches en silicium se trouvant surtout dans l’écorce.

Nous avons tous une alimentation très différente les uns des autres et le problème c’est qu’en règle générale, nos apports sont insuffisants pour satisfaire aux besoins de notre corps et lui assurer un bon fonctionnement. Nous ne mangeons que ce que nous aimons et ceci ne correspond pas forcément à ce que votre corps lui, aime et a besoin ; on lui apporte assez régulièrement des apports trop réguliers en éléments surchargés.

La meilleure solution est de recharger son corps de silicium. Alors qu’est-ce donc ce terme qui fait penser à certains composants informatiques ?

Cette explication est assez technique, mais pour bien comprendre je me dois de vous citer ceci :

“Certains cristaux de quartz ont une pellicule de silice qui n’est pas encore cristallisée. Cette pellicule est dégradée par des micro-organismes naturellement présents en surface. Cette dégradation va rendre la silice “organique” et “hydrosoluble”.
Source Editions M Santé.

Sous cette forme, Silicium Organique, est un élément essentiel à la matière vivante et Silicium Minéral sous quelque forme que ce soit, n’est pas assimilable et même toxique à fortes doses.

Il faut donc “recharger” l’organisme en silicium organique. Certaines plantes sont capables d’effectuer cette transformation en particulier l’ortie (la silice d’ortie) ; l’être humain n’a pas cette capacité ! Nous perdons environ jusqu’ à 80 % de notre capital et ce, de notre maturité jusqu’à la fin de notre vie. C’est irréversible. L’être humain est incapable de transformer le silicium minéral qu’il absorbe et ingère, en silicium organique ; une fois le capital pratiquement épuisé, soit effectivement il s’épuise ou alors, il faut recharger.

Une petite parenthèse au passage de ce texte : J’ai lu récemment qu’il existe une coutume, une tradition Nord-Africaine, qui consiste à enterrer dans du sable et ce jusqu’au cou, des personnes atteintes de certaines pathologies, pour ainsi les “régénérer”.

Dans l’approche de cette substance, il faut bien distinguer le silicium Minéral : Toxique et non assimilable et le silicium organique (substance transformée et assimilable). Ce qui a d’ailleurs valut à certaines personnes de s’exiler hors de leur patrie, car justement la nouveauté dérange, lorsqu’il faut dépoussiérer certaines étagères cela répulse, rend allergique parfois et surtout handicape certaines catégories de tiroirs ordonnés ou tout était tranquillement bien rangés, à l’étroit, étriqués mais bien rangés ; remet en cause un système bien rôdé, qui ne marchait pas forcément bien, mais qui malgré tout remplissait et rempli encore les “tiroirs-caisses ???” (!!!)

Monsieur Norbert Duffau fut le premier a réussir la synthèse du silicium organique. Il en fut l’inventeur. Il est décédé en novembre 1993.
Loïc le Ribault, inventeur du silicium organique buvable, s’est battu pour que le produit soit reconnu du public. A la mort de Duffau, il repris les recherches et décida de le commercialiser.
Duffau et Loïc le Ribault se rencontrèrent et travaillèrent ensemble à la mise au point du silicium organique à usage thérapeutique.

Là, pour l’instant sur ces lignes, il n’y a aucune ombre au tableau ; mais les rapaces arrivent et bien évidemment après une embellie il faut bien que certains empêcheurs de tourner en rond vous empêchent de respirer et d’évoluer librement !

Il faut savoir qu’il y a une mafia médicale et pharmaceutique. Il faut laisser se développer l’invention, la création de nouvelles thérapies et ainsi permettre à chacun de choisir son mode de soin.

Un procès scientifique eut lieu à l’encontre de Loïc, poursuivi pour un exercice illégal de la médecine et de la pharmacie, suite à une plainte de l’ordre des médecins et des pharmaciens, quelque peu dérangés par le succès et l’efficacité de ce produit. Aucun malade soit dit en passant, n’a jamais porté plainte contre Loïc pour avoir suivi la thérapie du Silicium organique et sur les effets secondaires incriminés…..

Un malade coûte cher, mais rapporte beaucoup d’argent si l’on reste dans le cercle infernal des médicaments onéreux et qui ne servent à rien.

Par ce biais, nous régressons tant sur le plan culturel, intellectuel que scientifique, moral également. Loïc a travaillé durant de nombreuses années pour la police scientifique. Il introduit les principes de protection sur les lieux du crime et la technique de prélèvements sur indices invisibles.

Il reçut un procès abjecte, fut emprisonné durant quelques temps dans des conditions minables et c’est autant dire que suite à son passé d’expert judiciaire, beaucoup de prisonniers en voulurent à sa vie, car bon nombre d’eux, lui doivent leur incarcération.

Il affirme que son produit n’est pas un médicament, il ne guérit pas comme ceux de la médecine allopathique, qui eux détruisent, mais au contraire est un “soutien” à la fois de nos cellules et de leur système immunitaire.

Comment un chercheur indépendant peut il faire face, face à ces laboratoires qui investissent des sommes gigantesques pour de nouveaux médicaments ?

L’état trop appauvri pour assurer lui même ces recherches, délègue des laboratoires et ceux qui décident au sein de notre cher gouvernement, étant d’anciens ou futurs collègues.

Ils préfèrent tuer la population, empoisonnée à petits feux avec leurs chimies corrosives (ce n’est pas pour rien que le VIDAL est rouge….) plutôt que de nous laisser choisir nos produits, de même que nous sommes maîtres dans le choix de notre nourriture et être en bonne santé ; c’est aussi cela la base essentielle de l’alimentation !

Nombre de pathologies peuvent être développées, rhumatismes, problèmes de peau, inflammations, prévention de l’ostéoporose, contusions, brûlures, coups de soleil……trop souvent nous n’analysons pas leurs effets vibratoires, quantiques…. le silicium organique permet d’approcher la maladie d’une toute autre manière et l’a prévenir….. A la racine même !

Et là, il suffit de se poser une petite question toute simple :

“Depuis quand les symptômes de votre maladie sont-ils apparus ?”

On reconstitue le contexte, l’espace, le temps, le nid ou le mal est survenu….. Je visite régulièrement une personne atteinte de polyarthirite-rhumatoïde. Cette maladie invalidente est apparut peu après le décès de son fils !

Loïc partit en Irlande pour commercialiser ses produits notamment le G5, mais depuis son procès, il dut se désolidariser de cette société, car ces évènements tapageurs, d’après les dirigeants en vigueur, auraient terni l’image de marque de l’entreprise.

C’est donc en ESPAGNE que le silicium authentique est commercialisé et diffusé, selon le souhait de Loïc le Ribault. Loïc est décédé le 07 juin 2007.

L’avenir du silicium organique est désormais assuré, tu peux être tranquille Loïc, le négatif ne l’emporte jamais sur le positif ; les reconnaissances et succès arrivent parfois toujours plus tard, mais il n’est jamais trop tard quand “les choses” sont lancées, elles ricochent toujours….. et cela me fait étrangement penser à Samuel HANNEMAN, Père de l’Homéopathie qui fut à son tour traité de sorcier et de charlatan à son époque.

Et dans un autre article qui est pour moi une suite presque logique, j’aimerais vous parler des émotions qui engendrent telle ou telle autre pathologies et donc il faut agir sur l’émotion, avant qu’elle ne se somatise.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*