Boutique Biologiquement.comLe silicium organique : ses applications !

  Posté par silicium       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Applications, revendications du silicium organique en thérapeutique.La principale contribution des travaux sur le silicium de ces vingt dernières années a été la démonstration de son implication comme élément majeur dans toutes les structures de soutien de l’organisme.

Le silicium organique est protecteur pour des macromolécules telles que l’élastine, le collagène et les protéoglycanes et on pense qu’il joue un rôle fondamental dans le processus de réticulation des fibres de collagène.
La recherche a donc récemment établi le rôle essentiel du silicium organique comme composant structurel de différents tissus conjonctifs tels que les os, le cartilage, le tissu du derme, celui de l’aorte et d’autre…

le silicium orgnanique : Douleurs, scléroses des systèmes osseux et musculaires

Fractures osseuses et croissance
Expérimenté sur des sujets atteints de fractures osseuses (Dr RANDOIN), le silicium réduit le temps de guérison de moitié
Des résultats spectaculaires on été obtenus en utilisant du silicium organique au cours d’expériences avec des fractures du fémur. 10 jours après la fracture, les radios ont révélé que la guérison était bien avancée. Au 22ème jour, les radios ont confirmé une guérison complète.

Lors d’une étude réalisée au Maroc, le Dr A. Charnot a étudié pendant de nombreuses années des patients âgés souffrant de désordres récalcitrants et douloureux du squelette et des muscles, de la maladie de paget et de sciatiques opiniâtres d’origine indéterminée.
Il découvrit qu’avec une supplémentation en silicium organique, les zones sclérosées avaient tendance à disparaître, tandis que les zones décalcifiées avaient tendance à recalcifier (bon résultat pour l’ostéoporose). En 3 à 6 mois, une amélioration importante de la mobilité articulaire et une diminution marquée de la douleur dans la majorité des cas a été constatée. Cette situation a été fréquemment vérifiée lors des radios, et cette fonction de régularisation du calcium a été constatée par la plupart des chercheurs.
Fractures osseuses et croissance

Le silicium organique : ses applications !
Le silicium organique : ses applications !

le silicium organique et la peau

Le silicium organique est un élément constitutif de la peau contribuant à l’architecture et à l’élasticité de la peau au niveau de la cornée ; le silicium est chimiquement lié à la molécule de kératine avec le soufre.
La peau contient 6,25% de silicium dans les cendres. La carence en silicium organique, surtout à partir de la quarantaine provoque le dessèchement de la peau, ainsi que l’apparition des rides.

Beaucoup de chercheurs lui attribuent un rôle primordial dans la défense du tissu conjonctif comme agent éliminateur des déchets organiques comme l’urée et l’acide urique et comme barrières aux processus dégénératifs.

le silicium organique et les phanères (ongles – cheveux)

Les ongles sont des structures complexes de protéines, qui en moyenne poussent de 4 à 5mm par mois. En cas de déficience, le taux de pousse diminue. L’ongle examiné en lumière de Wood, présente des plaques sombres anormales. Cette déminéralisation des ongles est précoce et précède de longtemps les décalcifications osseuses, qui démarrent chez la femme après 35 ans.

Des ongles cassants, l’un des premiers signes d’un déséquilibre en calcium et d’une carence en silicium organique, peuvent être constatés chez la majorité des patients atteints de maladies dégénératives. (ostéoporose, arthrite ou athérosclérose).
Les ongles contiennent 19% de silicium dans les cendres et les ongles cassant en ont perdu 30 à 50%.
Les cheveux contiennent 6% de silicium organique dans les cendres. Des études soviétiques ont montré qu’une thérapie à base de silicium était efficace, dans la régression de la chute des cheveux, et favorisait une meilleure repousse. Notons que ce sont les cheveux blonds qui sont les plus pauvres en silicium. (Faure)

Associé à une cire liquide de jojoba, le silicium organique renforce non seulement les cheveux mais semble favoriser sa repousse.

Le silicium organique et les dents

Le silicium organique intervient dans l’équilibre ionique et participe au cycle du métabolisme minéral de l’os et des dents. A l’examen microscopique des tissus durs, les dents ont une surface plus lisse, plus régulière et plus brillante (émail) que celles du groupe témoin et sont beaucoup plus résistantes à l’action de la fraise du dentiste.

Le silicium organique et le système cardio-vasculaire

Le silicium organique a des effets inhibiteurs sur les maladies coronariennes. Dans notre société, 50% des gens au-dessus de 65 ans ont des problèmes cardiaques. Les maladies cardiaques sont encore, dans nos régions, la première cause de mortalité.

Le silicium joue un rôle prépondérant dans l’état physiologique normal des artères. Sa teneur au niveau de l’aorte diminue rapidement avec l’âge : chez l’homme, il a déjà baissé dès l’âge de 10 ans, pour atteindre au-delà de 40 ans des chiffres beaucoup plus faibles. La diminution avec l’âge correspond d’ailleurs à l’apparition des lésions athéromateuses et, on peut dire que le silicium organique baisse très précocement dès les premières atteintes d’athérome.

L’aorte comporte environ 30 à 40% d’élastine. On comprend donc qu’une grande partie du silicium se retrouve dans la partie élastique de l’artère. Les élastines isolées à partir d’aortes de sujets âgés, sont moins riches en silicium que celles d’aortes saines de sujets jeunes. (Mars – Nebbia – Nebuloni)
Le silicium organique a donc un rôle protecteur de l’artère en maintenant sa charpente élastique et en favorisant son imperméabilité aux substances nocives lipidiques du sang circulant, donc en empêchant leur dépôt (voir également Oméga-3 pour le cholestérol).
Le traitement au silicium peut-être un traitement étiologique des maladies artérielles ou peut-être un traitement préventif, particulièrement sur les sujets à risque, soit à cause de leur hérédité, d’un désordre métabolique, d’hypertension ou d’obésité et de tabagisme.

Le silicium organique et le diabète

« la thérapeutique par le silicium améliore bien des diabètes » ( Dr Loeper)
Cette constatation est en rapport avec une baisse de silicium dans le pancréas malade, le pancréas sain étant une glande particulièrement riche en silicium organique.

Le silicium organique : Perturbations hormonales et du système nerveux

Durant la ménopause, un mécanisme automatique graduel arrête la production d’oestrogènes dont les hormones du corps de la femme ont besoin pour la santé de leur squelette.
Une prise régulière de silicium, prévient les effets indésirables de la ménopause. Chez les hommes également le système nerveux ainsi que le réseau glandulaire change progressivement et détériore les fonctions vitales de l’organisme. Les perturbations hormonales qui peuvent survenir sont souvent dues à un déséquilibre calcium /magnésium. Plusieurs travaux ont prouvé que le silicium organique pouvait rétablir cet équilibre. De plus, le silicium favorise l’assimilation du phosphore.
Le silicium organique et le vieillissement

Le silicium organique est utile à tous âge de la vie, particulièrement chez les personnes âgées (qui ont beaucoup de calcium et peu de silicium).
Citons quelques exemples où le silicium est actif et joue un rôle de prévention :
Réduction des inflammations du tube digestif
Normalisation des tissus hémorroïdaux
Stimulation des défenses immunitaires
Aide à réguler l’hypertension
Améliore la circulation
Améliore certains problèmes rhumatismaux
Puissant éliminateur de la nicotine…

Le silicium organique : Antidote à l’excès d’aluminium ?

L’aluminium en excès qui perturbe un certain nombre de processus métabolique vitaux. Il est un neurotoxique expérimental reconnu qui est lié épidémiologiquement à des affections neurologiques dégénératives (maladies de Parkinson ou d’Alzheimer). Très probablement, son antidote naturel est le silicium organique. (Birchall – Exley).

Le silicium organique et le Cancer

Le rôle du silicium dans la prévention du cancer a déjà été mise en évidence, il a la particularité d’aider les cellules saines à créer des zones de clivages entre elles et la zone tumorale et de travailler sur le système immunitaire puisque le silicium organique traverse la membrane cellulaire et nucléaire de la cellule pour atteindre le noyau de la cellule.